C’était good

Les cours ont bien été, les élèves semblaient attentifs et ils participaient beaucoup. J’étais content de leur parler de la transsexualité, même si ce n’était pas dans notre plan de cours. Les centaines de posts que j’ai lu à ce sujet sur Tumblr m’ont vraiment bien servi. Étonnement, les élèves étaient tous très ouverts par rapport aux personnes transgenres et transsexuelles. Ils trouvaient, par exemple, complètement incohérent qu’être transgenre est répertorié comme étant une psychopathologie dans le DSM-V. J’étais ému de les voir s’insurger quand on leur a appris ça. Si notre génération est plus ouverte face à l’homosexualité, sachez que celle qui nous précède l’est tout autant envers les personnes dont le corps ne correspond pas à leur genre. J’ai adoré partager mon savoir avec des plus jeunes, c’était jouissif. J’ai découvert une nouvelle partie de moi à travers cette expérience et c’est une véritable révélation.


Après les cours, je suis allé avec mes deux collègues-amies casser la croûte. On était content de se retrouver et je crois que ça a initié le début de plusieurs autres rencontres entre amis pour l’été et ça me convient parfaitement.

Finalement, on est allé à une conférence qui portait sur les personnes qui avaient la capacité de sortir de leur corps et de se regarder à la troisième personne. Un chercheur en neuroscience a d’abord expliqué son point de vu et ce fut ensuite le tour d’une anthropologue. Contre toute attente, c’était Lucie, ma prof de Magie, Sorcellerie et Traditions Occultes! Elle s’est brillamment défendue pendant la période de question et j’étais vraiment fier d’elle. Après m’être empiffré de « petites-bouchées » trop fancy pour savoir en les regardant si elles étaient sucrées ou salées (chaque bouchée était une surprise, donc) et d’avoir descendu très rapidement une coupe de blanc, je suis allé la voir. Elle m’a tout de suite reconnu, elle se rappelait de mon nom et on s’est fait la bise. Je crois que ça m’a touché qu’elle me reconnaisse parce que, dans ma tête, je suis tellement différent maintenant. Elle a un peu brisé cet écart que je ressens entre le moi de 2012 et le moi d’aujourd’hui. Elle a vu en moi ce qu’elle voyait en moi. J’en avais besoin. Peut-être que je m’imagine des choses mais je m’en fou parce que ça me plait de croire ça. Je devais quitter mais Lucie et moi se sommes donné rendez-vous à son bureau parce qu’on a beaucoup de choses à se raconter. Aussi, je dois lui redonner le bouquin qu’elle m’avait prêté il y a un an et demi.

Alors, voilà, c’t’ait good.

Première journée d’enseignement avec des élèves du secondaire et première boisson du Starbuck de confisquée. Je suppose que c’est un bon ratio.

I got a plaster to match my shirt for the presentation and had nice comments about it from Doctors and Phd students.

Everything went well for the poster presentation, even though I haven’t had some sleep since tuesday. My tummy is full of delicious indian food and I’m happy.

Me and the guy with who I share the hotel room will have a Pokemon battle.

Good night now

Maudit que je t’aime.

Quand je suis arrivé à la maison, il y avait un joli sac cadeau qui m’attendais sur le comptoir de la cuisine de la part de Valérie, ma meilleure amie, mon Pumba. Je prend l’avion aujourd’hui dans la nuit en direction des États-Unis où je vais présenter mes résultats de recherche dans une conférence et elle a eu le coeur de m’offrir un p’tit quelque chose. Dans le sac, il y avait des friandises, la plus belle carte du monde et une petite marionette de souris (parce que ma recherche porte sur les souris).

Je suis vraiment content de t’avoir dans ma vie. Tu comptes pour moi en tabarnak.